The Tree of Freedom

Forum rpg
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Kalia, Shivaros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kalia
Invité



MessageSujet: Kalia, Shivaros   Dim 29 Avr - 18:11



Prénom : Kalia
Age : 26 ans
Race et éventuellement le monde d'origine : Shivaros – Soyar

Description physique :
Du haut de son mètre soixante-dix, avec sa carrure chétive Kalia passe inaperçue. Et c'est le but. Son corps finement musclé par des entrainement quotidiens est recouvert de nombreux tatouages naturels en forme de spirales dessinant des courbes que la Shivaros aime comparer à des galaxies. La majeure partie du côté droit de son corps est recouvert de ses tatouages même si d'autres spirales sont plus excentrées. Aucun tatouage sur son visage, mais sa main droite en est entièrement couvert, ce qui l'oblige à porter un gant quotidiennement sur ce membre.
Outre ses tatouages, le second point qui la rend facilement reconnaissable est la couleur de ses yeux de chat : un bleu profond qui a tendance à attirer le regard sous sa tignasse brune, coupée court. Il est intolérable d'avoir les cheveux dans les yeux lorsque l'on travaille.

Outre ces deux points, la jeune femme est plutôt banale. Un visage long et allongé, des lèvres bien dessinées, un corps discret, rien de notable. Elle n'est pas considérée comme particulièrement belle, sans être non plus repoussante. Depuis qu'elle a quitté sa planète, hors du vaisseau de Geonry, Kalia couvre ses tatouages pour éviter d'attiser inutilement la haine. Une veste de faux cuir, passablement usée, recouvre son buste. Elle la ferme jusqu'en haut de son cou, puisque ses tatouages montent jusqu'à sa nuque. Un seul de ses gants de travail reste sur sa main droite, heureusement pour elle, elle est gauchère. Lorsqu'elle travaille, il n'est pas rare de la trouver avec une vieille paire de lunettes de protection humaine, sur lesquelles elle a jeté son dévolu et qu'elle remonte souvent sur le haut du crane pour écarter quelques mèches de cheveux.

Très mauvaise en armes à feu, et étant donné sa nature, Kalia garde toujours sur elle un grand couteau qu'elle dissimule sur elle.


Description mentale :
Kalia est une Shivaros. Elle a donc été élevée comme telle. A ses yeux, toutes les autres races sont inférieures, et si elle n'est pas particulièrement vindicative, c'est bien parce qu'elle a besoin des autres races pour évoluer dans l'univers, et découvrir des nouveautés technologiques. Son esprit a besoin de neuf. Jusqu'à présent, ses années sur le vaisseaux miteux de Geondry ne lui ont rien apportées, et c'est pour cela qu'elle a décidé de le quitter.

Contrairement à ceux de son espèce, Kalia n'a pas particulièrement soif de sang. Néanmoins, elle n'aura aucun remords à devoir éliminer un être inférieur si cela la sert.

La plupart du temps, la Shivaros a l'air d'un calme extrême, une cigarette au bec. Elle ne parle que peu, n'aimant pas cela, enfermée dans ses rêves d'exploration de galaxie, et de découvertes extra-ordinaires. Son esprit calcule sans cesse quelques idées, et il n'est pas rare qu'elle griffonne des formules sur tout ce qu'elle peut trouver.
Ses ballades politiques l'ont néanmoins formées sur le bavardage poli et sans intérêt, et il peut lui arriver d'en user vaguement. Ca n'est néanmoins pas son point fort, et si elle veut une information, elle cherchera plutôt à utiliser l'intimidation qu'un interrogatoire subtil.

La Shivaros ne s'inquiète que peu des autres cultures et des coutumes. Elle est froide et austère la plupart du temps, car tout ce qui l'intéresse c'est la technologie. C'est d'ailleurs le meilleur moyen d'attirer son attention.

Armes : Armes blanches ( couteau ) - A mains nues
Talent : Génie mécanique – Athlétisme


Histoire/Passé :

La douce vie de famille des Shivaros n'était pas si différente de celle des humains... enfin, presque. Finalement, les choses ne sont pas si différente d'une race à une autre. Chacun est persuadé de la supériorité de sa race, et depuis que les frontières inter-espaces sont ouvertes, les guerres s'intensifient. Et lorsque l'on est un Shivaros, la guerre ne fait pas peur, elle nourrit les âmes. L'esprit patriotique qui flotte dans les airs des grandes villes sous les dômes est vivifiant. Rien n'entrave l'esprit d'un Shivaros : depuis la naissance, ils savent qu'ils sont la race supérieure, et qu'ils écraseront tous ceux qui veulent se mettre en travers de leur route.

C'est donc dans cette mentalité qu'à grandit Kalia, dans une compétitivité avec son frère Selivan soigneusement entretenue par leur père. Un grand Shivaros, leur père. Homme politique très estimé, il destinait son fils à devenir un vrai guerrier au service du Dictateur. Quant à sa fille... Bah ! Elle pouvait bien devenir qui elle voulait ! Elle n'était là, au final, que pour donner un adversaire à Selivan. Plus petite d'une année de son aîné, Kalia et lui étaient au départ, inséparables. Jusqu'à être assez grands pour se rendre compte qu'ils étaient différents. Selivan se bâtissait, jour après jour, selon l'image de son père, un Shivaros cruel. Kalia subissait les entrainements physiques avec son frère, devenant un rapide adversaire au fur et à mesure des mois, et des années. Néanmoins, comme leur père y veilleit, Selivan gagnait presque toujours.

Le problème qu'avait Kalia, était plutôt simple. Il lui manquait l'envie de se battre. C'était idiot, finalement, car cette petite étincelle aurait fait toute la différence, et lui aurait sans doute permis d'être meilleure que son frère. Néanmoins, l'ennui pointait tellement le bout de son nez, qu'elle était incapable d'être à sa pleine capacité, et la cruauté dont faisait preuve Selivan ne l'aidait pas. Sous les railleries de son frère, Kalia paraissait pour une douce Shivaros, mollassonne et sans ambition. Ca n'était pas tellement vrai, la seule chose qui la faisait paraître ainsi était l'ennui profond qu'elle ressentait à l'idée de devoir vaincre. Le seul endroit où son ennui disparaissait, c'était au fin fond des salles des machines. Là où la mécanique régnait, Kalia ne manquait pas d'y passer, dès son plus jeune âge.

C'est là où elle brillait. Le maniement des armes à feu lui manquait, et pourtant, toute petite, elle savait les assembler. La raison était simple. Elle se posait une question depuis toujours : « comment ça marche ? » Cette simple question faisait d'elle une tête plutôt qu'un bras armé. Sous une bénédiction parentale accordée avec plus ou moins d'entrain, la jeune Shivarios pu avoir accès à une formation élevée d'ingénierie très jeune. Les algorithmes ne lui posaient aucun problème, mais ce qui lui plaisait le plus, c'était l'assemblage de toutes les pièces, et ne pouvait s'empêcher de créer, où qu'elle soit, différentes machines. La plupart servaient à son frère, pour s'améliorer, et le reste étaient de petites machines sans grand intérêt. Son père l'emmenait régulièrement à de grandes soirées politiques pour exhiber ce petit bijoux familial qu'il n'avait jamais espéré, jamais regardé. Un petit génie.
Selivan regardait cette nouvelle relation d'un oeil mauvais, heureusement pour lui, l'intérêt porté à sa sœur n'était que sporadique et ne durait que le temps d'une soirée.

Et puis un jour, l'ambition fut un peu plus haute. Lorsque créer des genres de petits insectes mécaniques commençait à l'ennuyer, elle se mit aux véhicules de transport. Un peu plus tard, la révélation se fit : les vaisseaux. La politique l'ennuyait, le combat l'ennuyait, mais tout le reste n'était que vaste curiosité à ses yeux. Le syndrome du « comment ça marche ? » évoluait depuis des années dans sa tête, jusqu'à devenir une idée fixe. Un moyen de tuer l'ennui.

Imaginez donc, la jeune Shivaros, du haut de ses mêmes pas seize ans, rêver à un vaisseau, à la découverte des mondes. Au fond de son lit, son imaginaire foulait les étoiles pour en trouver le fonctionnement de chaque planète, et des technologies qu'elle pourrait potentiellement découvrir. C'était là, que l'ennui disparaissait le plus. Et chacun de ses tatouages devenait une galaxie qu'elle arrivait à animer, tout son corps était un univers qui se dessinait le long de ses courbes. Ses tatouages vivaient, et la fascinaient.

A l'âge où son frère rejoignait donc en grande pompes l'armée du Dictateur, sous le regard bienveillant du père, Kalia se faisait de plus en plus discrète. Du haut de sa vingtaine d'année, un diplôme en poche depuis longtemps, la jeune femme parcourait les villes des dômes protecteurs, effectuant des petits travaux de mécaniques avec une idée en tête : partir. Son père se désintéressa d'elle rapidement, se contentant de lui offrir les enseignements qu'elle souhaite, ne l'emmenant même plus lors des grandes soirées pour l'exposer en tant que petit génie mécanique. Le petit génie avait certainement trop grandi, mais s'intéressa un peu au corps et à ses fonctions. Cours donnés à l'origine afin de trouver les points les plus douloureux sur l'adversaire. La Shivaros s'y intéresse surtout au niveau du fonctionnement.

Bien que très peu sociale, Kalia se faisait, grâce à son travail, un petit réseau de connaissance, et accumulait un peu d'argent. Au bout de deux ans, il était temps pour elle de mettre ses affaires dans son sac et de partir à l'aventure. Un mécanicien de son réseau lui indiqua un vaisseau cherchant une nouvelle mécanicienne, et dont le départ était imminent. Sans prendre le temps d'en savoir plus, la Shivaros remplit un sac à la va-vite et sorti de chez son père discrètement. Son rêve allait commencer.

C'est ce qu'elle croyait, forcément. Le capitaine, un humain nommé Geonry, l'accepta à bord, pour un salaire de misère, et force était de constater que le vaisseau était un vieux coucou à peine capable de voler. Et ce, malgré les longues améliorations qu'essayait d'apporter Kalia à l'engin. L'appareil était pourri dans ses fondations, et il était difficile dans ces conditions de faire quoi que ce soit.
Alors, certes, le rêve tournait en cauchemar, mais elle ne changeait pas de cap. Economiser avec un salaire de misère n'est pas évident, et plutôt long, mais la Shivaros met chaque jour un peu de côté. Il lui faut juste assez pour pouvoir descendre à la première grande ville et tenir un bon mois ou deux, le temps de retrouver un pilote de vaisseau ayant besoin de ses compétences.

A vingt-six ans, elle quitte le vaisseau de Geonry, lors d'une nouvelle panne. Le vaisseau s'arrête sur le spatioport de Nutesu. L'enjeu est plutôt risqué, mais c'est le moment où jamais. Dans son blouson bien fermé qui couvre ses tatouages, avec son petit pactole en poche, la Shivaros s'installe dans ce qui pourrait ressembler à l'hotel le plus miteux de la galaxie.
Il n'y a plus qu'à attendre une bonne occasion...
Revenir en haut Aller en bas
Maître Du Jeu
Admin
avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: Kalia, Shivaros   Dim 29 Avr - 18:51

Kalia, Shivaros, Level 1


Pv :
1200
Pm : 200
Pa : 100


Force : 27
Constitution : 25
Intelligence : 35
Agilité : 33

Attaque Physique :

Coup de couteau : Au combat rapproché, Kalia peut se servir d'un couteau de combat afin d'infliger des coups plus ou moins douloureux à son adversaire. 20 PA

Perte de conscience : Avec sa simple force ou bien n'importe quel objet contondant, Kalia connait assez bien la mécanique du corps pour savoir où et comment frapper pour faire perdre connaissance à son adversaire. 10 PA


Attaques magiques :

Charme des ombres : Les tatouages de son corps semblent s'animer, hypnotisant l'adversaire, laissant à Kalia la chance d'essayer d'implanter une nouvelle idée dans l'esprit dudit adversaire. 30 PA + 30 PM

Soin des blessures : La mécanique du corps n'est pas si compliquée aux yeux de la Shivaros. Soigner des blessures légères n'est pas un problème. 40 PA+ 40 PM (Récupération, en fonction du résultat du lancé, des pvs sur elle même ou sur la personne de son choix)


Attaque Spéciale:

Kalia laisse les spirales tatouées sur son corps s'étendre jusqu'à celui de son adversaire par simple contact prolongé, infligeant des dégâts douloureux, qui engendreront la mort plusieurs heures après, dans une agonie longue et peu enviable.


Points d'attaque : 0 / 10 000

Talents :
Génie mécanique : 13 / 100
Athlétisme : 10 / 100

xp : 0 / 1 000

Argent en poche : 120 Ytars



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tree-of-freedom.forums-rpg.com
 
Kalia, Shivaros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kalia T'Surek

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Tree of Freedom  :: Au tout début... :: Vos personnages :: Personnage à reprendre-
Sauter vers: