The Tree of Freedom

Forum rpg
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sev Marco

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sev Marco

avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 06/02/2014

MessageSujet: Sev Marco   Jeu 6 Fév - 23:32

Spoiler:
 

Prénom : Sev
Nom : Marco
Age : 29 ans
Race et éventuellement le monde d'origine : Humain. Né sur Arveltine.

Description physique :
Sev est un homme avec la carrure de ce qu'on appelle communément dans la légion un "chat maigre". Il est relativement sec, pas spécialement grand, et assez musclé pour grimper et se faufiler partout. C'est le genre de mec qui devra s'y reprendre à deux fois pour mettre un grand balaise sur le carreau, mais qui encaissera ses coup sans sourciller en amortissant les coup de poing par son vol plané … Un peu comme un cavalier King Charles face à un sanglier en fait.
Ses yeux sont gris acier et ses cheveux noirs sont rasé à l’exception d'un Mohawk court. Il porte le bouc, généralement avec une barge de quelques jours, un comlink percé dans son oreille gauche et une cicatrice qui part de son sourcil gauche pour courir jusqu'au haut de son crâne. Pas vraiment une tête de porte bonheur donc, mais étrangement on ne fait pas confiance a un mercenaire propre sur lui …
Au niveau vestimentaire, il préfère rester simple, pratique et dans les couleurs chaudes. Jeans, débardeurs, vestes courtes et sa paire de rangers encore maculée par la boue d'une dizaine de planètes.
De façon plus prosaïque, il porte son arme de poing dans un holster de hanche et son couteau dans un fourreau plaqué contre ses reins.

Description mentale :
Pour un ancien légionnaire souffrant d'un syndrome de stress post-traumatique très vaguement réduit par psychochirurgie ainsi que d''une dépendance relative à l'adrénaline, Sev s'en sort plutôt bien.
C'est un homme qui à été marqué par la vie, de façon assez littérale comme en témoigne sa cicatrice, mais qui à réussit à s'en sortir grâce à un état d’esprit très délicatement équilibré entre un code de l'honneur strict, une persévérance sans faille et une santé mentale plutôt approximative.
Dans la vie de tout les jours, c'est quelqu'un de très avenant, très franc et généralement considéré comme d'une compagnie agréable pour peu qu'on ne soit pas trop a cheval sur l'étiquette, ou la politesse, voire la bienséance. Malgré ses dehors plutôt rugueux, il est loin d'être asocial. Pour résumer, il laisse la très franche impression d'avoir été élevé par des loups sans occulter le fait que les loups sont des animaux très sociaux, à leurs façon.
Il suis encore le code d'honneur de la Légion Étrangère : Honneur, Loyauté, Camaraderie, Force, Courage, Fierté et Rigueur.
Avec le temps, il deviens de plus en plus nihiliste et désabusé, ce qui ne lui pause pas vraiment problème. Ce qui lui pose problème, c'est le sentiments de bien-être qu'il ressent à s'éloigner chaque jour un peu plus des règles de la société et de la morale.

Armes :
Bullhammer MkII "revolver"
le Bullhammer Mk I était, en son temps, considéré comme l'arme de poing à canon Gauss la plus fiable sur le marché. Puis est arrivé le Mk II et sa ligne retro, avec son "barillet" contenant les trois batteries supers conductrices à basse température et les trois cartouches de tungstène atomisé. Avec ce second modèle plus aboutis, le problème de surchauffe de la nanoforge a été atténué, même si il n'a pas été résolus. Cette arme est capable de tirer des projectiles de tungstène synthétique à vitesse hypersonique, mis en rotation gyroscopique ce qui maintiens leurs trajectoires rectiligne. Du fait de leurs petite taille mais de leurs grande vélocité, ce n'est pas les projectiles mais les ondes de choc qu'il produisent en traversant une matière dense qui cause le plus de dégâts. La nanoforge est capable de fournir trois type de projectiles : tige, tore et fractale
Cette arme est capable de tirer une trentaine de projectiles d'affilé avant de surchauffer. Ses batteries permettent de l'alimenter pour une trois centaine de tirs avant de devoirs être changée et/ou rechargées. Les cartouche de Tungstène atomique peuvent fournir suffisamment de matière première pour un nombre extrêmement élevés de munitions. Cependant, il est conseillé de les changer tout les ans.
Le Bullhammer de Sev est équipé d'un module Smartgun IA sous le canon, qui est relié à ses implants rétiniens par l'intermédiaire de son comlink.
Spoiler:
 

Couteau de survie Voidtreck
Ce couteau de survie à été spécialement conçu pour une humanité bien plus susceptible de se retrouver dans une situation d'urgence dans un vaisseau en perdition que dans une jungle hostile. Ce couteau à lame courte nanoforgée dans un métal isolant présente un coupe-câbles, un tranchant mixe dent de scie et lisse, un estoc plat renforcé, ainsi qu'une batterie de secours universelle et une cartouche mousse de colmatage munie d'un diffuseur dans le manche.

Talent : Survie et Commandement.
Histoire/Passé :
Sev est venu au monde dans un hôpital public d'Arveltine, un matin de février, il y vingt-neuf ans. Sa mère à quitté l’hôpital un peu moins d'une demi-heure après avoir accouché, en ne laissant au bébé qu'une légère dépendance au crac.
Les premiers souvenirs de Sev remontent à l'Orphelinat 512-3.948.576-89, où il a passé toute son enfance ainsi que le début de son adolescence. Il n'y a pas été malheureux. Les moniteurs de l'orphelinat n'étaient pas tous cools, et certain étaient franchement des connards, mais les enfants qui grandissaient là étaient très proches et se sont toujours serrés les coudes. Notre petit orphelin a toujours fait parti des turbulents du groupe : toujours avec les premiers à sauter dans une mêlée pour récupérer les biscuits volés par les grands, toujours blitzer pendant les parties de G-ball, et toujours le premier à se dénoncer pour éviter au plus timides d'être punis pour qu'ils lui fasse ses devoirs en remerciement.
Ce fut une période plutôt heureuse de sa vie, qui lui a apprit à rester toujours d'attaque, et surtout à se débrouiller tout seul.
Adolescent, il a toujours eut un succès relatif avec les filles. Il plaisait pas mal, mais restait un peu trop timide et empoté pour tisser de véritable liens.

Arrivé à ses dix-sept ans, quant tout ses copains commençaient à entamer leurs formations respectives, il s'est retrouvé un peu comme un con, sans réelles compétences ni vocation. C'est à cet instant qu'il a décidé de s'engager, un peu par dépit, avec la vague idée de se former en service et de trouver un travail dans le civil par la suite.
Il est entré dans la légion par hasard, et une fois passé le choc des premières semaines a décidé de ne jamais en sortir. Il était tombé amoureux du service. Comme disent les vétérans de la Légion a propos de leurs corps d'armée : « L'infanterie c'est des têtes creuses : simple, mais très percutante. Les Forces Spéciales c'est des balles perforantes : Précises et mortelle. La légion, c'est du 9mm : ça sert à tout, principalement à tuer des gens. »
Sev adorait l'idée d'être un soldat au sens strict du terme. Pas de chischis, pas prétention, juste des hommes et des femmes entrainé à se battre et à gérer presque n'importe quoi. Il se sentait fier de faire ce que personne d'autre ne voulais faire.
Il va sans dire qu'à l'époque, il était jeune et idéaliste … Et très réceptif à la propagande militaire.

Dix ans plus tard, Sev était bien moins idéaliste, et bien plus compétent pour servir à tout, principalement à tuer des gens. Il avais pris du galon et était devenus lieutenant, avec les avantages, c'est-à-dire une chambre personnelle, une paire de rétines cybernétiques et une implantation de médicamachines qui augmentaient sa capacité de récupération ainsi que son endurance en remplaçant la majeure partie de ses cellules sanguines. Il entamait sa seconde rotation de deux-cent jours en tant que membre de la force d'infanterie engagée dans la guerre de Tazen. Son travail et celui de son unité était simple : Tenir des collines et parfois avancer pour en prendre une autre. Il avait passer deux-cent quarante sept  jours à jouer au chat et à la souris dans le maquis, et en avait encore cent soixante deux de plus à tirer avant de rentrer au pays.
C'était le petit matin. Il avait passé la nuit à ramper dans la poussière et à s'écorcher sur les petits arbres secs pour se rapprocher du camps ennemis avec deux unités. L'idée était de donner un assaut sur le flanc ouest pour laisser aux forces spéciales le temps de saboter le réacteur à fusion du camps. Ce qui n'était pas prévus, c'était les trois mitrailleuses lourdes posées tout autour de camps. Du coup, on rampait pour essayait de se rapprocher le plus possible pour éliminer le servant d'armes avant de se servir des mitrailleuse pour faire une diversion qui ne devrais pas manquer d'être remarquée.
C'est pendant la prise de la troisième mitrailleuse qu'il à été blessé : une balle dans la tête.
On ne peut pas vraiment décrire ce qui se passe quant on prend une balle dans la tête. C'est bien trop brutal.

À cet instant, Sev a eut de la chance d'être dans la Légion : la Légion n'abandonne pas ses hommes, qu'ils soient vivants, blessés ou mort. Son corps devait être récupéré pour être inhumé dans la dignité, et il a été récupéré. Et c'est là que la nanotechnologie à fait son travail. Les médicamachines contenues dans le corps du lieutenant ont cautérisés la blessure après l'avoir placé en stase comateuse, afin de lui permettre de tenir le plus longtemps possible en attente de soins. Les médecins de la légion l'on pris en charge, lui ont boulonné le crâne et recousus, mais ils n'ont pas pu retirer la balle. Il se sont contenté de laisser les médicamachines reconstruire le cortex autour de la blessure avant de le soumettre à plusieurs séances de Psychochirurgie afin de lui permettre de retrouver ses capacités.
Le problème et venu après. Pendant sa convalescence, les médecins ont repérés un choc post-traumatique du à sa blessure. Ils ont tenté une nouvelle psychochirurgie pour supprimer les souvenirs traumatiques, mais ils n'ont réussit qu'a embrouiller ses souvenirs de l'attaque. Assez pour qu'il n'en souffre pas de façon intense, mais pas suffisamment pour lui interdire d'être réintégré, a titre préventif.
De fait, il a été remercié.

Pendant quelques temps, Sev a essayé de se ranger, enchainant les petits boulots pourris. Mais on n'oublie pas une formation de soldat aussi facilement, surtout quant on aime ce métier et que la seule chose qui nous viens à l'esprit quant on repense au moment ou on à faillit mourir, c'est le plaisir primaire d'être toujours vivant.
Accro à l'adrénaline, notre ancien légionnaire à tenu deux mois avant de ne plus supporter la vie civile. Il à mis toute sa prime d'invalide de guerre dans l'achat d'un petit vaisseaux et a présenté son CV à plusieurs boites contrôlant des armées privées. C'est Arés qui l'a embauché, une boite d'Arveltine spécialisé dans le mercenariat. Une fois encore, il est repartit au feu.

Aujourd'hui, ça fait deux ans qu'il est mercenaire. Il n'a jamais eut à se plaindre jusque là.
Il vit dans son vaisseaux, qu'il a ironiquement pu baptiser le Caravane. Actuellement, il est sur Arveltine, entre deux jobs. Il est ouvert à toute proposition, qu'elle soit légales ou … moins légales.
Il n'est jamais retourné sur Tazen, et ne compte pas le faire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître Du Jeu
Admin
avatar

Messages : 1494
Date d'inscription : 14/06/2011
Age : 34

MessageSujet: Re: Sev Marco   Ven 7 Fév - 20:24

Sev Marco, Humain, Level 2


Pv :
1500
Pm : -
Pa : 100


Force : 36
Constitution : 37
Intelligence : 25
Agilité : 37

Attaque Physique :

Pillier de Bar :
Officiellement, les légionnaires sont supposés recevoir une formation au combat au corps à corps par l’intermédiaire de cours d'un dérivé de Krav Maga. Mais la légion à toujours favorisé le coté imprévisible et très adaptable de la forme bâtarde de boxe pratiquée dans tout les bars des planètes habitées et vaguement civilisée.
Ce style de combat à main nue à tout la finesse d'une bouteille de gnôle dans la gueule, mais il en a également l’efficacité.  10 PA

Trash talk :
On a coutume de dire que la plume est plus forte que l'épée. Mais le fait est que les armes a feu sont plus efficaces que les armes blanches. Ce qui fait que les mots sont à peut prés aussi dangereux que les armes. Et dans le cas d'un affrontement, savoir quels fions envoyer au type en face pour le déconcerter peut apporter un avantage non négligeable. (Suivi d'une attaque en fonction de la situation.) 20 PA + Perte de l'initiative de l'adversaire pour les deux tours suivant.

Tir Smartgun :
Le système smartgun connecte directement une arme à feu à l'interface optique de son utilisateur, en l’occurrence les implants rétiniens de Sev. Il incorpore un télémètre laser et une petite caméra, affiche le compte des munitions, de l'accumulation de chaleur et de l'usure du matériel.
La caméra permet de tirer de derrière les angles sans S'exposer au feu ennemi. Le système utilise des logiciels de calcul sophistiqués qui permettent au tireur de viser sur une énorme distance. Le système smartgun peut également être commandé a distance par comlink, ce qui permet de tirer à distance ou de verrouiller la détente (dans le cas ou un adversaire s'en emparerait).  30 PA

Tir surchargé :
Toute les armes gauss disposent d'une sécurité au niveau de leurs nanoforge, afin qu'elles ne produisent pas de projectiles trop massif. Cela n’endommagerait pas l'arme, mis à part que ça vide les réserve de matière très vite, mais la déflagration que va produire le projectile en partant va projeter l'arme en arrière, avec assez de violence pour casser le bras du tireur.
Et le Bullhamer de Sev est régler afin de pouvoir tirer en surcharge.
En terme d'effet, ces projectiles très massifs créent des micro-explosion du fait de la transmission d'énérgie.  40 PA + Les ennemis alentours perdent 50 pv par explosion


Attaque Spéciale:

Moule Shot
Quant on se trouve sous le coup d'une décharge très intense d'adrénaline, ce qui fait un dosage considéré comme mortel par la majorité du corps médical dans le cas d'un type dépendant à l'adrénaline, on se retrouve capable de faire des choses plutôt incroyables.
Le meilleur moyen de décrire Sev quant il se retrouve dans cet état, c'est de considérer qu'il est soumis aux lois de la probabilité posée par Douglas Adams : Quant un événement à moins d'une chance sur cent de se produire, alors il y a neuf chances sur dix qu'il se produise au final.
Les effets de cela sont assez vaste, et vont de survivre à une dépressurisation sans combinaison en se planquant dans un conteneur d'évacuation des déchets à atteindre une cible à un kilomètre avec un viseur tordu.



Points d'attaque : 2 500 / 10 000
Expérience : 0 / 2 000


Talents :
Survie : 13 / 100
Commandement : 10 / 100

Argent en poche : 91 025 Ytars
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tree-of-freedom.forums-rpg.com
 
Sev Marco
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation Marco [en cours]
» Memorial Marco Pantani (1.1) =====> Burgel (Lampre)
» Retour de Marco
» Les travaux de Marco Albiéro
» Marco Reus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Tree of Freedom  :: Au tout début... :: Vos personnages :: Pjs-
Sauter vers: